• Mieux gérer son stress et ses émotions

Mieux gérer son stress et ses émotions

Mieux gérer son stress et ses émotions

 

Les sources de stress

Le stress est souvent présenté comme le mal du siècle. Dans 76 % des cas, le travail (pression du temps, surcharge…) est cité comme la première source de stress par les adultes1. Mais tous les changements dans la sphère privée peuvent aussi être source de stress : mariage, arrivée d’un enfant, rupture conjugale, décès d’un proche, maladie, licenciement…

Si le stress ponctuel peut être porteur quand il s’agit de passer à l’action, lorsqu’il perdure dans le temps, la tension exercée peut entrainer un épuisement physiquement et mental. Il peut provoquer l’arrivée de burn-out ou d’autres pathologies telles que les troubles musculosquelettiques, des lombalgies, des maladies cardio-vasculaires ou encore des dépressions.

Les enfants et les adolescents sont également touchés par le stress, du fait notamment des attentes fixées par la société. Ils doivent avoir un comportement adapté au bon fonctionnement de l’école, du collège ou du Lycée, réussir dans leurs études. Les relations familiales et leurs aléas (séparation, déménagement…) ainsi que les relations avec les copains (dispute, jalousie, harcèlement…) peuvent également être source de pics émotionnels intenses dans le quotidien. Et cela, c’est sans prendre en compte les enfants qui rencontrent des difficultés particulières (troubles du comportement, du développement…).

Qu’est-ce qu’une émotion et à quoi sert-elle ?

Aujourd’hui, les neurosciences permettent de mieux comprendre le fonctionnement émotionnel. Le cortex préfrontal est le centre de contrôle qui nous permet de gérer nos émotions, prendre du recul, analyser la situation. Il n’est complètement mâture qu’à partir de 25-30 ans2. D’où la difficulté pour l’enfant de contrôler et maîtriser ses réactions émotionnelles (frustrations, peurs…).

Intervention de Catherine GUEGUEN sur les neurosciences affectives et l’éducation

Plus globalement, les émotions sont des réactions corporelles naturelles à des situations extérieures. Elles ne sont ni bonnes ni mauvaises, elles occupent une fonction bien précise. La peur par exemple est une réaction d’alerte permettant au corps de réagir et de fuir pour se protéger. La colère, elle, fournit l’énergie nécessaire pour réussir quelque chose ou se défendre. La joie et la tristesse servent à créer des liens, etc. Et lorsqu’elles sont réprimées, cela stresse le cerveau et l’empêche de réfléchir rationnellement. Or dans notre société, la reconnaissance et l’expression des émotions n’ont été mises en avant que récemment. Le point positif est qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre !

 

Que peut apporter la Sophrologie ?

La Sophrologie permet de se reconnecter à ses ressentis, de porter attention à :

  • son corps, d’identifier et d’en chasser les tensions,
  • son mental, pour une meilleure connaissance de ses pensées, les identifier pour en créer de plus positives,
  • ses émotions, reconnaitre leur expression, les accueillir.

La pratique de la Sophrologie permet finalement de retrouver un espace de calme à l’intérieur de soi et de pouvoir gérer en conscience ses émotions, de mieux se connaitre et de retrouver du pouvoir sur sa vie, sa relation à soi-même et aux autres.

 

 

 

  1. Source : http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=stress-mal-xxi-siecle
  2. Source : http://apprendreaeduquer.fr/connaitre-les-etapes-de-la-maturation-emotionnelle-des-enfants-pour-mieux-les-comprendre-et-les-accompagner/

Alexandra Servais-Barnavol Sophrologue sur Facebook