• Mieux gérer son stress et ses émotions

Améliorer la qualité de son sommeil

Améliorer la qualité de son sommeil

 

Les fonctions principales du sommeil

Le sommeil est une fonction vitale de l’être humain. A l’âge adulte, un tiers du temps est consacré à dormir. Ce temps est essentiel dans le sens où il permet de :

  • Récupérer l’énergie nécessaire au bon fonctionnement physiologique (renouvellement cellulaire, croissance, restauration du système immunitaire…)
  • Traiter, organiser et stocker l’information reçue en mémoire (consolidation des circuits cérébraux)

 

Les problèmes rencontrés

Le besoin d’heures de sommeil n’est pas le même chez tout le monde. Il diminue avec l’âge notamment. En moyenne, les 0-13 ans dorment entre 9h et 17h, les plus de 65 ans 6-7h. Certains sont plutôt des gros dormeurs, d’autres des petits dormeurs. Certains sont plutôt du matin, d’autres, plutôt du soir.

Le problème arrive lorsque le manque de sommeil adapté à son besoin physiologique se fait sentir. Fatigue, irritabilité, problème de concentration, de mémorisation, de somnolence, baisse de motivation en sont des symptômes… Un français sur trois déclare souffrir d’un trouble du sommeil1 tel que l’insomnie (difficulté à s’endormir à l’heure du coucher, réveils nocturnes fréquents ou prolongés, réveil prématuré le matin avec incapacité à retrouver le sommeil), les troubles du rythme du sommeil (dérèglement de l’horloge biologique, rythme irrégulier…), etc.

 

Que peut apporter la Sophrologie ?

En travaillant la relaxation du corps, la respiration, la prise de distance avec l’activité mentale, la Sophrologie aide à retrouver des sensations de bien-être et facilite l’endormissement.

De même, à travers des exercices de visualisation d’expériences passées positives ou de projection dans l’avenir, la Sophrologie peut également permettre de reprendre confiance en sa capacité à passer une nuit sereine, réparatrice.

Ces techniques sont faciles à apprendre et à refaire, et à condition de les pratiquer régulièrement, les effets sont assez rapides.

Cependant, certains troubles du sommeil plus installés nécessitent des accompagnements spécifiques, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

 

  1. Source : Enquête réalisée par l’institut national du sommeil et vigilance (INSV) et MGEN en 2015

Alexandra Servais-Barnavol Sophrologue sur Facebook